Elathis la Cité des Trêves

Forum autour de Warhammer, de Warmachine, de Hordes, du modélisme et de la peinture de miniatures.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

  Rapport de bataille: Campagne en Norsca

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Prince Calirion
Intendant
Intendant
avatar

Messages : 948
Date d'inscription : 15/07/2014
Age : 28
Localisation : Saint Brice sous Forêt (95)

MessageSujet: Rapport de bataille: Campagne en Norsca   Mer 16 Juil - 18:08

Les rapports de batailles pour la campagne de Norsca seront postés ici, dans ce sujet :

Citation :
Je sais bien que tout le monde n'a pas forcément le temps (ou l'envie tout simplement, il n'y a pas de mal) d'écrire des rapports de bataille. Aussi le minimum que je propose est pour chaque affrontement:
- Donner les listes d'armées
- Donner le scénario joué
- Raconter, même très brièvement, le déroulement
- Donner les résultats et les conséquences (bonus/malus)
Voila, voila. Pour ceux qui voudrait plus d'explications, allez dans la section "événements" pour vous informer.

Ce sujet fera également office de sujet pour l'avancement de la campagne, et tous posts parlant de cette dernière ( ex: conséquences d'une défaite pour les forces de l'ordre/destruction, discussion sur un rapport de bataille, etc...) ont leurs places ici.

Pour proposer des scénarios, du fluff ou autres idées, allez dans la rubrique "événements", et ensuite dans le sujet approprié, enfin, pour tous ce qui concerne la campagne, bien évidemment.

Bonne chance et bonne chasse à tous Twisted Evil !

Résultats:

Celfindor: 2 batailles , 1 victoire, 1 défaite
Skrolkr: 2 batailles, 2 défaites
Kaelar: 2 batailles, 1 victoire, 1 égalité
Emilep: 4 batailles, 3 défaites, 1 victoire
Phénix: 2 batailles, 2 victoires
Calirion: 6 batailles, 3 victoires, 2 défaites, 1 égalité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prince Calirion
Intendant
Intendant
avatar

Messages : 948
Date d'inscription : 15/07/2014
Age : 28
Localisation : Saint Brice sous Forêt (95)

MessageSujet: Re: Rapport de bataille: Campagne en Norsca   Mer 16 Juil - 18:10

Et hop c'est parti pour un premier rapport de bataille de la campagne, opposant la Confrérie à l'Expédition de la Lumière Rédemptrice!

Tout d'abord, une petite vidéo pour montrer la venue des hommes de l'empire (à mettre éventuellement dans le fluff si le souhaite Kaelar)





Format : 2500pts

Listes d’armées :

Mercenaires

Seigneurs :

- Général haut elfe : Grand aigle, lance de cavalerie, armure lourde, talisman de préservation

Héros :

- Trésorier payeur : armure lourde, paire de pistolets
- Sorcier mercenaire : niveau2, domaine de la bête
- Sorcier mercenaire : niveau 2, destrier caparaçonné, parchemin de dissipation domaine du feu

Unités de Base :

- 30 piquiers : Etendard, musicien, champion
- 10 arbalétriers : Etendard, musicien, champion
- 10 duellistes
- 11 cavaliers lourds : Etendard, musicien, champion
- 5 cavaliers légers

Unités spéciales :

- 3 craches plomb
- 3 craches plomb
- 37 nains : Etendard, musicien, champion, armure lourde, arme lourde ESCORTE
- Canon mercenaire
- Canon mercenaire



Empire

Seigneurs :

- Archidiacre : Autel de guerre de Sigmar, arme lourde, armure de fer météorique, talisman de préservation
- Seigneur sorcier de bataille : niveau 4, talisman d’endurance, parchemin de dissipation

Héros :

- Prêtre-guerrier : destrier caparaçonné, armure lourde, arme lourde, heaume tueur de skavens
- Capitaine : Grande bannière, armure de plates complète, bouclier enchanté
- Maître-ingénieur

Unités de Base :

- 50 hallebardiers : Etendard, musicien, champion
- 9 chevaliers du cercle intérieur : Etendard avec étendard d’acier, musicien

Unités spéciales :

- 28 joueurs d’épée : étendard, musicien
- 3 chevaliers demigriffons
- Grand canon

Unités rares :

- Canon feu d’enfer
- Tank à vapeur


Déroulement :

Introduction :

Le capitaine Kal Schaffer resserra son écharpe autour de son visage alors que la morsure du vent glacé se faisait ressentir dans tout son corps et que les bourrasques se levaient à nouveau en cette terre inhospitalière qu’est la Norsca. Aucun feu ne pouvait vaincre ce froid glacial.

L’officier se tenait en bordure du camp de l’expédition composée majoritairement d’hommes de l’Ostermark. Il marchait sur le long des fortifications, croisant les sentinelles qui le saluaient, leurs regards emplis de détermination et vigilants en dépit des conditions climatiques effroyables. Des hommes rudes et courageux, des hommes de l’Ostermark songea le capitaine. Il n’aurait pas échangé un de ces hommes pour une dizaine de guerriers du Sud de l’Empire.
L’expédition avait débarqué dans une large crique, les vaisseaux de guerre étaient à présent ancrés au large et des barricades en bois avaient été construites autour des tentes montées à la hâte.

Finalement, le capitaine se dirigea vers la tente de commandement, aisément repérable aux bannières évoquant la Lumière Rédemptrice. Kal Schaffer était un homme pieu, loyal à sa province et à l’Empire mais il ne pouvait faire confiance au sorcier Vlast Lishen, hiérophante de la Lumière et commandant adjoint de l’Archidiacre Thadus Siegfried. Faire confiance à un sorcier est déjà chose difficile mais l’accorder à un sorcier fanatique, obsédé par l’anéantissement de toute corruption quelque en soit le coût l’est encore moins.
Deux gardes imposants barraient l’entrée de la tente mais ils s’écartèrent en saluant en reconnaissant l’officier.

Il régnait dans la tente une chaleur agréable provenant d’un brasero au milieu de la pièce. Le reste du mobilier se composait de quelques chaises en bois et d’une table en bois massif sur laquelle étaient disposées de nombreuses cartes et rapports.
« Bienvenue Capitaine, nous vous attendions… » lui dit une voix grave et profonde à sa droite. L’Archidiacre Thadus Sigfried le regardait de ses deux mètres de haut, le visage serein.
« Monseigneur » salua à son tour le capitaine.
« Je vous en prie, prenez place » lui proposa l’Archidiacre en lui désignant une chaise proche de la table.
Kal Schaffer s’assit, les mouvements rendus un peu raide par le froid. Le sorcier Vlast Lishen, assis en face, semblait perdu dans ses pensées.
L’Archidiacre s’adresse directement à l’officier :
« Nos éclaireurs ont repéré une armée de bandits non loin de nous. Etant donné qu’elle n’est pas à nos côtés, il ne fait aucun doute qu’elle a été employée par nos ennemis. Non seulement elle nous barre le passage mais elle semble transporter un chariot lourdement protégé…de l’or très certainement qui pourrait être utilisé pour accroître les forces des infidèles qui se dressent face à nous. Nous devons détruire ce convoi par tous les moyens nécessaires»
Après un moment de réflexion, le capitaine répondit :
« Je vais donc de ce pas faire sonner le rassemblement monseigneur. Ce convoi n’arrivera jamais à destination » tout en songeant que cet or pourrait leur être bien utile pour recruter des forces auxiliaires.
Kal Schaffer, pourtant vétéran de nombreuses guerres sursauta alors que la voix sifflante du sorcier lumineux se fit entendre, ses yeux embrasés d’une folie meurtrière :
« Détruisez-les tous. Ne faîtes aucun survivant parmi ces impies. Libérez-les du fardeau de leur existence. Par l’acier et le feu, nous purifierons ces contrées… »


Calirion : Ok, tout d’abord, remettons un peu les choses dans leur contexte voulez-vous. Il s’agit de ma toute première partie avec l’empire. L’avantage c’est qu’il est en de même pour Emilep et ses mercenaires ! Une partie un peu de découverte en somme.

Après avoir parcouru le livre d’armée, j’ai décidé d’orienter ma liste sur une base d’infanterie soutenue par de la cavalerie et de l’artillerie (classique).

Concernant les personnages, j’ai opté pour un archidiacre sur autel de Sigmar, idéal pour soutenir les régiments à 6ps. J’ai également pris un sorcier niveau 4 du domaine de la Lumière que je n’ai encore jamais utilisé. Enfin, j’ai pris l’obligatoire capitaine porteur de la grande bannière, un prêtre guerrier monté pour fiabiliser ma cavalerie et un maître ingénieur pour aider mes artilleurs à faire mouche.

Le noyau de ma force est constitué d’une horde de 50 hallebardiers dont la force de 4 me sera des plus utiles et d’une unité conséquente de joueurs d’épées, fiables et relativement bon marché.
Ma cavalerie se compose d’un régiment de 9 chevaliers du cercle intérieur et de trois chevaliers de demigriffons, que je compte utiliser pour soutenir mes pavés d’infanterie.

Tout cela appuyé par un grand canon pour détruire monstres et machines de guerre, d’un canon feu d’enfer et d’un tank à vapeur, véritable mastodonte à l’énorme potentiel et à l’impact psychologique notable !

A propos du scénario, mon objectif est simple : envoyer mes meilleures unités sur l’escorte pour la détruire, le temps que le reste de mon armée tienne bon. Simple non ? Cela devrait être envisageable puisque je me déploie en second.

Aller, il est temps  d’aller mesurer la valeur des hommes de l’empire à cette canaille de mercenaires !



Déploiement




L’armée mercenaire se déploie en premier en plaçant l’escorte sur un flanc.
L’armée de l’empire se déploie en second et se regroupe sur le flanc où s’est placée l’escorte.


Tour 1

Mercenaires



Uploaded with ImageShack.us[/url




Les forces de la confrérie avancent  prudemment.

Les tirs des canons provoquent la fuite du champ de bataille des chevaliers du cercle intérieur avec le prêtre guerrier ! (probablement pour prendre une nouvelle position…)

Score : Mercenaires 1-0 Empire


Empire






Suite à la fuite des chevaliers, l’expédition impériale avance avec précaution.

Le tank à vapeur subit un incident de tir et perd 2PV tandis que les autres tirs font quelques pertes ici et là.

Score : Mercenaires 1-0 Empire


Tour 2

Mercenaires




Uploaded with ImageShack.us[/url


La confrérie passe à l’offensive! Le général sur grand aigle et les cavaliers légers menacent le grand canon alors que le reste des forces se place en position de charge.

Un canon explose suite à une surcharge de poudre ! Les autres tirs tuent deux servants du grand canon (-2PV).

Score : Mercenaires 1-0 Empire


Empire







L’empire réagit vivement : Les joueurs d’épées chargent et éliminent de leurs flamberges les duellistes.

Le tank à vapeur avance droit devant et déchaîne un jet de vapeur de sa couleuvrine sur les nains.

Un tir du grand canon bien ajusté tue le grand aigle du général mercenaire mais ne parvint à blesser le dit général (dont le talisman de préservation prouve son utilité !).

Score : Mercenaires 1-0 Empire


Tour 3

Mercenaires





Les épées-louées tentent une contre-attaque : Les piquiers chargent les joueurs d’épées qui en dépit des pertes subies les repoussent avec violence.

La cavalerie lourde tente de disperser les hallebardiers, aidée par les craches-plomb en tentant de les prendre en tenaille. Le combat qui s’ensuit est acharné. De nombreuses pertes sont occasionnées des deux côtés mais les hallebardiers parviennent à se débarrasser des craches plomb sur leur flanc. Bien qu’ayant leur élan brisé, les cavaliers tiennent leurs positions et sortent leurs épées des fourreaux.

Le général exécute aisément le dernier servant du grand canon
Un tir de canon précis fait perdre 3PV de plus au tank à vapeur (il ne lui en reste plus que 5).

Score : Mercenaires 1-1 Empire


Empire






Sonnant la charge, les chevaliers demigriffons et le tank à vapeur percutent les nains du convoi. Le tank à vapeur perdra 3PV et gagnera 3 points de chaudière en raison d’une dangereuse surpression. L’impact du tank à vapeur et de sa couleuvrine neutralisent à lui seul 12 guerriers nains. Le tank perd ses deux derniers points de vie restant suite à des coups de haches bien ajustées et est détruit. Le reste des nains s’avoue vaincu et se replie, rattrapé par les chevaliers.

Les joueurs d’épées continuent leur assaut en tuant jusqu’au dernier les trois craches-plomb qui se tenaient devant eux.

L’autel de Sigmar et l’archidiacre viennent en aide aux hallebardiers. Les cavaliers et le sorcier les accompagnant sont tous abattus.

Le canon feu d’enfer, confiant dans sa capacité à cribler de plomb le général mercenaire, explose dans un fracas assourdissant, laissant le maître ingénieur complètement désorienté !

Score : Mercenaires 1-7 Empire


Tour 4

Mercenaires







Les piquiers se rallient courageusement pour faire face aux joueurs d’épées.

Décidant de se venger, le canon envoie un boulet qui atterrit droit sur l’autel de guerre. La construction est protégé par sa magie mais l’archidiacre n’a pas cette chance et se retrouve à terre après avoir été percuté par le boulet de plein fouet !

Score : Mercenaires 3 -7 Empire


Empire






Décidés à en finir, les joueurs d’épées chargent les piquiers. Les pertes sont conséquentes des deux côtés mais les joueurs d’épées parviennent à mettre en déroute leurs ennemis.

Score : Mercenaires 3 -7 Empire


Tour 5

Mercenaires






Le général de la confrérie continue son combat dans les lignes impériales en tuant le maître ingénieur.

Un tir de canon tue cinq joueurs d’épées. Le régiment ne compte plus désormais que quelques guerriers.

Score : Mercenaires 3 -7 Empire


Empire







Le griffon d’or de l’autel parvient à lancer bannissement sur les arbalétriers. Ce sort suivit d’un regard embrasé de shem du sorcier lumineux aura raison de l’intégralité du régiment.


Score : Mercenaires 3 -8 Empire



Conclusion:

La fureur des combats avait terni la neige immaculée de bourbiers sanglants. Des fumées acres s’élevaient de partout et les suppliques des mourants et des blessés étaient audibles où que l’on se place. Dans ce chaos, le sorcier Vlast Lishen semblait satisfait. Les bandits avaient été mis en déroute et leur or remis entre de meilleures mains : les siennes.

Des bruits de pas le firent se retourner pour voir apparaître le capitaine Kal Schaffer aux traits fatigués et au visage encore maculé de sang séché.
« Une grande victoire pour la Lumière Rédemptrice capitaine, vos hommes se sont battus avec courage et férocité »
« Une victoire certes…mais coûteuse ! Beaucoup de pertes, de blessés dont monseigneur Siegfried qui a survécu miraculeusement. Et je ne parle même pas du tank à vapeur La Fureur qui va nécessiter des jours de réparations… » répondit de manière lasse l’officier.
« Monseigneur Thadus Siegfried est béni par Sigmar et protégé par la Lumière. Pour le reste, aucun sacrifice n’est trop grand dans la guerre contre le chaos… » dit le sorcier en laissant là son interlocuteur.


Calirion : Une bien belle partie ! Des affrontements violents, un adversaire toujours aussi sympa… que demander de plus si ce n’est que l’empire arrache une victoire !

Concernant le déroulement en lui-même, je crois que nous aurons tous les deux beaucoup appris sur nos propres unités et sur celles de notre adversaire.

Je retiendrai tout d’abord que les hallebardiers et joueurs d’épées soutenus par l’autel de guerre et/ou la magie peuvent être vraiment bons. Seul inconvénient de l’autel de guerre, il rend l’archidiacre particulièrement fragile aux tirs de canons (comme j’ai pu m’en rendre compte !)
Le tank à vapeur est juste une horreur, j’en suis fan ! Impact très conséquent même si assez aléatoire.
Un peu déçu par le canon feu d’enfer mais il n’a pas eu beaucoup de chance.

Pour finir, je dirais que je trouve l’armée de l’empire très sympa à jouer avec la possibilité de jouer de tout et de trouver de belles synergies. Je dois dire que je suis très satisfait à ce niveau là et je compte bien étoffer mon début d’armée !



Bonus/Malus pour la suite de la campagne :

Après avoir volé la cargaison d'or, les forces de l'empire pourront l'utiliser pour engager davantage de troupes et obtiennent un bonus de +5% en points de troupes de base pour le scénario final.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prince Calirion
Intendant
Intendant
avatar

Messages : 948
Date d'inscription : 15/07/2014
Age : 28
Localisation : Saint Brice sous Forêt (95)

MessageSujet: Re: Rapport de bataille: Campagne en Norsca   Mer 16 Juil - 18:13

Suite de la campagne, opposant encore une fois la Confrérie à l'Expédition de la Lumière Rédemptrice (chez moi cette fois).

Je remercie encore une fois Emilep pour son fair-play et les bons délires tout au long de la partie drunken .





Format : 2500pts

Listes d’armées :

Mercenaires

Seigneurs :

- Seigneur sorcier mercenaire : domaine de l'ombre

Héros :

- Trésorier payeur : armure lourde, arme lourde
- Sorcier mercenaire : niveau 2, destrier caparaçonné, parchemin de dissipation domaine de la lumière

Unités de Base :

- 30 piquiers : Etendard, musicien, champion
- 10 arbalétriers : Etendard, musicien, champion
- 10 duellistes
- 11 cavaliers lourds : Etendard, musicien, champion
- 5 cavaliers légers

Unités spéciales :

- 37 nains : Etendard, musicien, champion, armure lourde, arme lourde
- Canon mercenaire
- Canon mercenaire

Unités rares :

- Géant
- 2 chevaucheurs de Ferox



Empire

Seigneurs :

- Archidiacre : Arme lourde, armure de fer météorique, talisman de préservation
- Seigneur sorcier de bataille : niveau 4, talisman d’endurance, parchemin de dissipation

Héros :

- Prêtre-guerrier : destrier caparaçonné, armure lourde, arme lourde, heaume tueur de skavens
- Capitaine : Grande bannière, armure de plates complète, bouclier enchanté
- Maître-ingénieur

Unités de Base :

- 50 hallebardiers : Etendard, musicien, champion
- 10 arbalétriers : Musicien
- 11 chevaliers du cercle intérieur : Etendard avec étendard d’acier, musicien, champion

Unités spéciales :

- 28 joueurs d’épée : étendard, musicien, champion
- 3 chevaliers demigriffons
- Grand canon

Unités rares :

- Canon feu d’enfer
- Tank à vapeur


Déroulement :

Introduction :

Suite à l’embuscade du convoi, les forces de l’empire s’étaient enfoncées dans les terres gelées de la Norsca, bravant le froid et les tempêtes de neige.
L’ordre de monter le campement avait été donné quelques heures plus tôt alors que l’horizon était empourpré par le soleil couchant.

L’archidiacre Thadus Siegfried se tenait immobile, son regard scrutant la carte disposée sur la table devant lui. Une de ses mains était posée sur ses côtes douloureuses. Ses blessures se résorbaient peu à peu  mais étaient encore une souffrance permanente. Pourtant, son visage restait de marbre, figé dans une expression d’une austère détermination.
L’agitation de l’autre personne dans la pièce était pour le moins palpable. Dans des bruissements de soie, le sorcier lumineux Vlast Lishen faisait les cents pas, plongé dans une rage à peine contenue.

« Nous poursuivrons notre avancée dès que possible mon ami, les hommes doivent se reposer » annonça calmement l’archidiacre.
« Chaque seconde de passée nous éloigne de notre objectif monseigneur… » répondit le sorcier au regard enfiévré.

Avant que qu’une réponse ne pu être donnée, un garde fit irruption dans la tente du quartier général.

« Monseigneur, pardonnez mon intrusion, le capitaine Kal Schaffer souhaite s’entretenir avec vous »
« Qu’il entre » ordonna l’archidiacre.

Le capitaine en armure de plates entra alors dans la tente. Oubliant de saluer dans la précipitation, il déclara :

« Monseigneur, nos hommes ont repéré une haute tour non loin de notre campement. Elle devait très certainement servir de fanal… »
« Et en quoi cela devrait-il nous intéresser capitaine ? Seriez-vous devenu un passionné d’architecture ? » le coupa le sorcier avec un mépris ouvert.

L’officier lui rendit un regard chargé de dégoût et se prépara à formuler une réplique cinglante lorsque l’archidiacre l’invita à poursuivre d’un geste de la main.

« Plusieurs de nos navires se sont égarés dans la tempête lorsque nous avons débarqué, ce fanal pourrait nous permettre de rallier et guider les hommes et le matériel que les galions transportaient… » poursuivit le capitaine avec espoir.
« Et ainsi perdre notre temps… je vous rappelle que nous devons marcher vers les forces du chaos capitaine Kal Schaffer » répondit le sorcier lumineux avec rudesse.
« Alors vous serez ravi d’apprendre que les même infidèles et impies que nous avons déjà affrontés se dirigent également vers ce fanal… » annonça avec un sourire méprisant l’officier.

Il n’en fallut pas davantage pour que dès l’aube l’armée impériale se mette en marche vers la tour au fanal.




Déploiement





La horde de nains se prépare s’est vue investir de la mission de prendre le fanal. L’élite de l’empire, les joueurs d’épée se placent aux aussi pour prendre d’assaut la bâtisse.

Aidé par Sigmar, l’empire gagne le 1er tour.


Tour 1


Empire




Sans perdre de temps, les joueurs d’épée menés par le capitaine Kal Schaffer investissent la tour et barricadent aux mieux les ouvertures.

Les hallebardiers et les chevaliers demigriffons avancent pour soutenir les joueurs d’épée en cas de nécessité tandis que les chevaliers du cercle intérieur se positionnent en vue d’une charge glorieuse.

Puisant dans les vents de magie, le sorcier Vlast Lishen parvint à immobiliser les cavaliers lourds à l’aide d’un filet immatériel.

Le tank à vapeur subit un dégât et perd 1PV suite à un dysfonctionnement de son canon à vapeur.

Le grand canon réalise un tir précis...mais le boulet s’enfonce dans la neige à moins d’un mètre du canon ennemi !

Conscient de l’échec à cet instant de l’ingénierie impériale, le maître ingénieur Kern Oswald décide de prendre les choses en mains. Il griffonne des calculs complexes sur un parchemin sous les yeux ébahis des servants du canon feu d’enfer.

« Tenez essayez donc ça » finit-il par annoncer.

Les servants méfiants s’exécutent tout de même et un véritable déluge de tirs (28) s’abat sur les deux chevaucheurs de férox qui se retrouvent littéralement criblés de plomb !

« Pas mal du tout…dommage que j’ai négligé le facteur z… » sera le seul commentaire du maître ingénieur.


Mercenaires




Bien décidés à réagir, les mercenaires tentent de retourner la situation. Les nains lancent un assaut sur la tour tandis que le géant tente d’intercepter les chevaliers demigriffons…malheureusement (et encore sous l’emprise de l’alcool), il trébuche sur un muret et s’étale dans la neige !

Les duellistes s’abritent dans la maison abandonnée et envoient un nuage de plomb sur les chevaliers et parviennent à en tuer 2 tandis que 2 autres vident des étriers sous les tirs du canon.

L’autre canon réalise un tir millimétré qui tombe droit sur le tank à vapeur. Malheureusement pour les mercenaires, le boulet rebondira sur le blindage de la machine de guerre (au plus grand soulagement de son équipage).

Le pugilat opposant les nains aux joueurs d’épée est particulièrement sanglant : 6 joueurs d’épée tombent sous les coups de haches tandis que 4 guerriers nains meurent sous les coups de flamberges. L’élite de l’empire repousse malgré tout ses assaillants et tient sa position.


Tour 2


Empire




Il est l’heure pour la chevalerie de l’empire de prouver son utilité. Les chevaliers du cercle intérieur chargent le canon mercenaire et les chevaliers demigriffons, surmontant leur peur, s’en prennent au géant maladroit.

Les hallebardiers et le tank à vapeur avancent résolument vers les lignes mercenaires.

Un véritable duel d’artillerie s’engage et un canon mercenaire est détruit par les tirs combinés du grand canon et du tank à vapeur.

Les chevaliers du cercle intérieur abattent aisément les servants du canon tandis que les chevaliers demigriffons parviennent de justesse à abattre le géant qui aura le temps de blesser l’un d’eux (en lui assénant un coup de boule bien placé !)


Mercenaires



Les évènements ne sont pas pour le moment en faveur de l’armée des épées louées et le général sorcier réagit.

La horde de nains se repositionne pour faire face aux chevaliers qui sont parvenus à percer les lignes arrière. Les cavaliers légers décident de s’en prendre à l’artillerie impériale en chargeant le grand canon.

Enfin, les cavaliers lourds et les piquiers chargent les hallebardiers situés devant eux.

Les corps à corps seront encore une fois une véritable boucherie : 11 hallebardiers sont tués alors que les piquiers perdent aussi 11 des leurs et que 4 cavaliers sont abattus. La fureur des hallebardiers galvanisés par les paroles de l’archidiacre Thadus Siegfried surprend les mercenaires qui rompent le combat. Les piquiers se dispersent dans les landes tandis que les cavaliers lourds tentent une retraite stratégique.

Les cavaliers légers rattrapent un peu ces déboires en mettant en déroute l’équipage du grand canon.


Tour 3


Empire



Déterminés à prendre le contrôle du champ de bataille, les hallebardiers mettent en fuite les cavaliers lourds en les chargeant à la suite de l’archidiacre.

Confiants dans leurs capacités, les chevaliers du cercle intérieur chargent les nains tandis que le tank à vapeur bondit grâce à l’alimentation de vapeur (24ps !) pour se joindre aux combats.

Menacés par les cavaliers légers mercenaires, les servants du grand canon font pivoter leur machine et déchaînent un déluge de tirs. Une fois le nuage dissipé, il ne reste plus des cavaliers mercenaires que plusieurs trainées de sang…

Les chevaliers, soutenus par les prières du prêtre-guerrier (relancent leurs jets pour blesser ratés et  5+ invulnérable) empalent 5 nains sur leurs lances en perdant un des leurs.

Le trésorier payeur, un nain engoncé dans une lourde armure et armé d’une hache à deux mains lance un défi d’une voix forte. Le prêtre-guerrier l’accepte et l’affronte. Le choc entre la hache naine et le lourd marteau crée des étincelles sous l’impact. Aidé par son dieu, le prêtre trouve une faille dans la défense de son ennemi et l’abat d’un coup de marteau.

Les nains montrent la détermination de leur peuple en tenant malgré tout leur position, bien décidés à venger leur trésorier.


Mercenaires



Sachant la situation désespérée, le sorcier mercenaire puise un immense pouvoir dans les vents de la magie qui soufflent en bourrasques sur les terres de Norsca. Il parvient à lancer les lames mentales d’Okham sur ses gardes du corps et lui-même.

Les arbalétriers prennent position dans un château en ruine.
Soutenus par la magie, les haches des nains traversent armure et chair comme du papier. Le carnage s’arrête lorsque tous les chevaliers de l’empire et le prêtre sont démembrés sous les coups vengeurs.

Les nains se repositionnent alors pour poursuivre le combat vers les ennemis restants.


Tour 4


Empire




Impressionnés par le carnage auquel ils ont été témoins, les hommes de l’empire avancent prudemment.

Le tank à vapeur sous l’injonction de l’ingénieur utilise sa couleuvrine et déchaîne un jet de vapeur qui ébouillantera 2 nains.


Mercenaires




Tentant le tout pour le tout,  les nains chargent le tank à vapeur en poussant leur cri de guerre.

Les arbalétriers et les duellistes parviennent à trouver une faille dans l’amure d’un chevalier demigriffon pourtant protégé par un muret.

Le sorcier parvient une fois de plus à lancer les lames mentales d’Okham !

L’équipage du tank à vapeur est pris de panique alors les haches traversent le blindage et tuent plusieurs occupants (-6PV !).


Tour 5


Empire




Sous le discours de l’archidiacre, les hallebardiers surmontent leur peur et chargent les nains. Les chevaliers demigriffons lancent également l’assaut pour les soutenir.

La mêlée qui s’ensuit met hors de combat le tank à vapeur, causent la mort de 3 hallebardiers et de 7 guerriers nains. Les guerriers nains préfèrent rompre le combat et revenir se venger plus tard et quittent le champ de bataille.


Mercenaires




Les mercenaires tiennent leurs positions acquises.



Résultats : Mercenaires 3 - 6 Empire



Conclusion:

Un immense feu brûlait au sommet de la tour capturée, véritable signal lumineux à des kilomètres à la ronde.
Déjà, plusieurs centaines de survivants avaient rejoint l’armée impériale, accueilli avec chaleur par leurs frères d’armes.
Le capitaine Kal Schaffer était satisfait alors qu’il accueillait lui-même les arrivants. Il entendit derrière lui les pas lourds typiques de la démarche de l’archidiacre. Il marcha à sa rencontre.
« Une grande victoire pour l’empire et pour Sigmar capitaine… vous avez pris la tour avec beaucoup de courage, vous pouvez être fier de vous » dit de sa voix forte l’homme pieu.
« Je n’ai fait que suivre votre exemple monseigneur… » répondit humblement l’officier.
L’archiadiacre sembla approuver ces paroles d’un hochement de tête puis reprit :
«  Vous ne semblez guère apprécier le Hiérophante de la Lumière Vlast Lishen me semble-t-il ».
« Non monseigneur, je ne lui fais pas confiance… » répondit avec sincérité Kal Schaffer.
« Là où nous nous rendons capitaine, je peux  vous assurer nous ne regretterons pas la présence d’un sorcier lumineux aussi puissant. Car contre les ténèbres les plus noires, nos meilleures armes seront notre Foi et la Lumière, ne l’oubliez pas… »



Bonus/Malus pour la suite de la campagne :

L'arrivée de nouvelles troupes donnera à l'empire un bonus de +5% en points pour la bataille finale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaelar
Seigneur de la Cité
Seigneur de la Cité
avatar

Messages : 570
Date d'inscription : 15/07/2014
Age : 21
Localisation : Nord, près de Lille

MessageSujet: Re: Rapport de bataille: Campagne en Norsca   Mer 16 Juil - 21:22

Mon premier combat contre Calirion

La neige avait enfin cessée de tomber. Heureux de pouvoir enfin faire autre chose qu'attendre à l'abri, le capitaine Schaffer alla faire un tour dans le campement. En dépit des victoires gagnées, les conditions empiraient. Les chariots étaient pris dans la boue, les provisions s'amenuisaient et les chevaux hennissaient sans cesse. Une aura magique et maléfique enveloppait cette terre, et malgré ses nombreux conflits fait à l'encontre des vermines du Chaos, le capitaine n'était pas tranquille. Mais les soldats gardaient le sourire. Ils se voyaient en croisade et rentrer en héros chez eux. Ils avaient beau pour la plupart être d'assez bons combattants, personne ne ressort indemne d'un conflit direct avec le Chaos... Alors qu'il patrouillait autour de quelques tentes, il vit les ingénieurs s'affairer sur les machines de guerre. Les boulets étaient gelés, et il fallait verser de l'eau bouillante pour pouvoir les prendre à pleine main. De même, les engrenages des machines étaient endommagés, la neige s'infiltrant en tout endroit. Au fond , tout le monde le savait, cette expédition était risquée et dangereuse. Ce lourd et pesant silence confortait le capitaine en cette idée. Tout le monde ? Non. Ce sorcier, ce fanatique ne se préoccupait pas de son cas ni de celui des autres. Sa seule volonté était d'anéantir le Chaos dans cette région et ce à n'importe quel coût en vies humaines. Soudain, des hommes à cheval vinrent interpeller le capitaine. Ils descendirent vite de leurs destriers, et présentaient des visages terrifiés.

"-Capitaine ! De longs vaisseaux noirs ont accosté à quelques jours d'ici, et des milliers de sombres guerriers entièrement parés pour la guerre ont débarqué.
-Des Norses ?
-Je... Je ne pense pas capitaine. Ils portaient tous des armures richement ornementées et leurs silhouettes étaient bien plus fines que celles des humains du Nord. Je crois bien que c'était des elfes."

Des Druchiis. Schaffer sentit une boule se formait dans sa gorge. Combattre les Norses étaient une chose, mais là, le danger était encore plus grand. Le capitaine courut en dépit de son armure vers la tente de commandement, sans prendre le temps de remercier l'éclaireur. Ils n'avaient plus de temps à perdre de toute façon. A voir traverser leur officier le campement ainsi, les guerriers de l'Empire sentirent que quelque chose se tramaient. Schaffer arriva en haletant devant l'archiacre Thadus, quelque peu surpris de le voir débarqué ainsi. Une longue table où était dressée une carte du Sud de la Norsca trônait au centre de la pièce.

"-Monseigneur, avec tout le respect que je vous dois, je préconise de lever le camp et d'effectuer un repli. Nous devons reculer dans les plus brefs délais!
-Lever ? Mais pourquoi se replier ? Avez-vous perdu l'esprit capitaine ? répondit l'homme de Sigmar, étonné de voir le courageux officier de l'Ostermark aussi inquiet, une ombre anxieuse sur le visage.
-Ou la Foi ? Dit dans l'ombre le sorcier lumineux."

Ce dernier se leva de son siège au coin de la tente, et vint rejoindre les autres.

"-Vous savez capitaine, n'est-ce pas ? Je les ai senti... Ils viennent pour accomplir de sombres desseins. Maîtres des Ténèbres, la race maudite vient hanter cette contrée, et il est de notre devoir de les anéantir.
-Silence sorcier ! Osa crier le capitaine, hors de lui. Ne nous sommes pas sur les terres de l'Empire, nous ne défendons pas nos frontière ni notre peuple, nous pouvons préserver nos forces et éviter un bain de sang inutile. Ce ne sont pas de stupides barbares que vous nous demandez de combattre. Ces monstres sont reconnus pour être les meilleurs guerriers du monde, et ce n'est pas sans raison. Leur fureur n'a d'égal que leur haine. Les soldats de l'Empire sont des guerriers par métier, nos ennemis le sont de nature.
-Comme tout les ennemis de Sigmar et de l'Empereur capitaine! Répliqua le sorcier. Cela prouve notre supériorité au monde! Nous n'avons pas besoin d'être de vulgaires barbares ou des tueurs sans pitiés pour assoir notre domination sur tout le Vieux Monde et appliquer les lois de l'Empire en de nombreuses contrées.

La main sur le pommeau de son pistolet, la capitaine n'eut pas le temps de répliquer qu'un effroyable souffle vint perturber la conversation, suivie d'une dizaine d'autres. Dehors, la camp fut pris d'une soudaine agitation, jusqu'à ce que les d'officiers aboient leurs ordres. Sortant en trombe, le capitaine et l'Archidiacre purent voir une pluie de projectiles noires tombaient dans le camp.

-"Formez les bataillons soldats! Aux barricades! Tireurs en position! Chargez les canons! Contenez-les et repoussez-les!" ordonna de sa voix forte le capitaine.
Aussitôt, les hommes formèrent des rangs avec discipline et se dirigèrent au pas de course vers les fortifications.
-Pauvre créature... dit une voix douce et féminine dans la tête de Schaffer.

Il regarda un court instant le sol, perdu dans ses pensées, puis porta son regard vers la colline qui faisait dos au camp, là d'où les impériaux étaient venus, c'est à dire à l'exact opposé de l'endroit où les Druchiis auraient put attaquer. Là il les vit. Monté sur un gros rocher, un majestueux seigneur dégaina sa lame et la pointa vers les soldats de l'Empire. Les loups avaient cernés leurs proies. Les différentes meutes commençaient à bouger, faisant retentir leurs hurlements de terreur. Puis ce fut les ténèbres. La vision du capitaine se brouilla. Il n'entendit plus ses hommes. Il n'y avait que cet œil. Il paraissait sur les bannières noires des Elfes Noirs. Alors que les cohortes de guerriers Druchiis avançaient, de l'autre côté, d'autres phalanges avaient apparus, de sombres cavaliers approchaient par le flanc et des harpies descendaient des cieux... C'était peut-être le dernier combat de l'Empire en Norsca mais si tel était le cas, il ferait en sorte qu'il reste gravé dans les mémoires...




Listes d'armées:
Les Forces Divines de l'Empereur:

Seigneur:
-Archidiacre Thadus Siegfried: 200 points.
-Seigneur Sorcier de bataille Vlast Lishen: 255 points.

Héros:
-Capitaine Kal Schiffer: 101 points. (armure de plates, bouclier enchanté, pistolet)
-Maître Ingénieur Kerl Oswald: 65 points.

Base:
-49 Hallebardiers: 324 points. (EMC)
-10 arbalétriers: 90 points.
-10 Chevaliers du Cercle Intérieur: 270 points. (armes lourdes, musicien ,étendard)

Spéciales:
-27 Joueurs d'épées: 237 points (EMC)
-Grand canon: 120 points

Rare:
-Canon feu d'enfer: 120 points.
-Tank à vapeur: 250 points
-Hurricanum céleste: 130 points.


l'Ordre Noir:

Seigneur:
-Aegnor: 265 points.
-Faelir: 320 points (pégase, oeuf de dragon noir)

Base:
-3x14 arbalétriers: 420 points.
-2x5 Cavaliers Noirs: 220 points (arbalètes à répétition)
-20 Guerriers: 145 points. (bouclier, porte-étendard, patricien)

Spéciales:
-21 Furies: 220 points. (porte-étendard)
-23 Gardes Noirs: 327 points (maître de la tour, porte-étendard)
-5 Chevaliers sur sang-froid: 151 points. (paladin noir)
-5 Chevaliers sur sang-froid: 151 points (porte-étendard)
-6 Ombres: 96 points.

Rare:
Hydre de Guerre: 175 points.


Scénario: L'assaut surprise. Modification du scénario: déploiement en bataille du col.
Déploiement Impérial:





Le char de Chrace représente un tank à vapeur, le char de Tiranoc l'Hurricanum Céleste et les maîtres des épées/lions blancs des joueurs d'épées.

Lors du déploiement, seul le maître ingénieur n'arrive pas sur le champ de bataille, trop occupé à la buvette du campement...




Déploiement Ordre Noir:
Là c'est un peu plus sérieux.






Les cavaliers maraudeurs représentent 5 cavaliers noirs. Regret de Kaelar: Ne pas avoir tout peint pour l'affrontement...x)





... Et déjà les troupes se déplacent rapidement vers les lignes impériales



Aucun échappatoire pour les soldats de Calirion !

Magie: Tous les lancements de sorts sont dissipés.

Tir: Le régiment d'arbalétrier en face du tank à vapeur abbatent 1 chevalier du cercle intérieur.


Tour 1 Empire:

Mouvement: Peu de mouvement hormis les chevaliers et le tank à vapeur qui avancent vers les troupes de l'Ordre.

Magie: Vitesse de la Lumière et Protection de Pha sur les joueurs d'épées.

Tir: Hydre prise pour cible par la canon, 4 PV en moins. Le Feu d'Enfer fait 6 pertes sur les gardes noirs. le pistolet à réppétition du tank ne fait rien.

Tour 2 Ordre Noir:

Mouvement: Déplacement agressif sur toute la ligne de bataille!



Et une belle manoeuvre de la part des cavaliers noirs et chevaliers sur sang-froid pour tenter de bloquer les mouvement du terrible tank.



Les furies descendent maintenant la colline.



Magie: Miasme sur les arbalétriers dans la tour, Ct réduite à 1. Abîme de Noirceur est dissipé, mais le sort Flétrissement réduit l'E du feu d'enfer à 4.

Tir: Un déluge de carreaux sur tout le champ de bataille qui arrache un PV au tank, provoque la perte du canon feu d'enfer, celles de 5 joueurs d'épées et d'1 hallebardier.

Tour 2 Empire:

Mouvement: Charge des chevaliers sur les cavaliers noirs.
le tank va tout droit, n'ayant pas d'autre choix que d'avancer.

Tir: le canon n'arrive pas à toucher une nouvelle fois l'hydre, et c'est de même pour les arbalétriers qui ne savent viser les Gardes Noirs.

Corps à Corps: Victoire de la chevalerie impériale sur les cavaliers noirs.



Tour 3 EN:

Utilisation de l'oeuf par Faelir. Charge des Furies sur le tank à vapeur.




Et un pégase qui se balade au milieu des lignes impériales!





Elle doit faire peur l'Hydre pour de pauvres hallebardiers non ?

Magie: Miasme sur les arbalétriers: CT égal à 2. Flétrissement sur les joueurs d'épées, -1 en E.

Tir: Le souffle de la sorcière fait 15 pertes dans les hallebardiers ! Les arbalétriers se débarrassent de 3 joueurs d'épées.

Corps à Corps: Les furies ne font rien contre le tank, mais ce dernier abat une furie grâce à son chef d'équipage.

Tour 3 Empire:

Mouvement: Charge des hallebardiers sur les gardes noirs et des chevaliers sur les furies, reformation des joueurs d'épées qui font face aux chevaliers sur sang-froid sur leur flanc.



Magie: Le sorcier va faire un tour dans le Warp avec 4 arbalétriers ! Le prêtre fait une prière sur les hallebardiers pour qu'ils relancent leurs jets pour blesser ratés.

Tir: Le canon a un incident de tir et ne peut tirer pendant ce tour.

Corps à Corps: Les chevaliers battent les furies en les poursuivant. Les hallebardiers subissent 4 pertes face au gardes noirs mais rayent ces derneirs d'un coup. Le chef de l'Ordre est en fuite et les hallebardiers chargent l'hydre.

Tour 4 Ordre Noir:

Ralliement d'Aegnor et charge des chevaliers sur sang-froid sur l'hurricanum. (3 pertes dut au terrain dangereux)



Magie: Abîme de noirceur sur les joueurs d'épées: 8 pertes.

Tir: les joueurs d'épées sont réduitq à 2 membres !

Corps à Corps: L'hydre se fait manger mais les maîtres des bêtes causent 3 pertes dans les hallebardiers. L'hurricanum perd 3 points de vie mais tient.

Tour 4 Empire:

Mouvement: Charge sur Aegnor qui réussi à fuir.

Tir: Le tank et le canon tirs sur des arbalétriers et causent 2 pertes.

Corps à Corps: 1 sang-froid meurt face à l'Hurricanum qui ne reçoit rien.



Tour 5 Ordre Noir:

Mouvement: Charge de l'autre bataillon de sang-froid sur le canon.

Tir: Une cinquantaine de tirs d'arbalète sur les hallebardiers: 22 morts. Ils tiennent.

Corps à Corps: le sang-froid et l'hurricanum ne se font rien. Le canon impérial est détruit par les autres sang-froid.



Tour 5 Empire:

Mouvement: charge des chevaliers sur les lanciers. Charge du tank sur des arbas.

Tir: Un magnifique tir du capitaine qui abat Faelir de son pistolet ! Cela va t-il démoraliser les forces de l'Ordre ?

Corps à corps: Les chevaliers font fuir les lanciers qui partent en courant. Les arbas se font massacrer par le tank. Il semblerait que ce tour soit un tournant en faveur de l'Empire !

Tour 6 Ordre Noir:

Mouvement: charge des cavaliers noirs sur l'hurricanum.

Tir: 2 pertes pour les hallebardiers. Les ombres finissent les arbalétriers.

Corps à corps: L'hurricanum se fait finalement détruire.

Tour 6 Empire:

Rien ne se passe, hormis l'extermination des lanciers par les chevaliers.



Totaux points de victoire:

Empire: 1626 points. Elfes Noirs: 1326 points.

Décision des arbitres (celfindor, skrolkr et emilep): Egalité.

Les troupes continuaient encore à se battre, les deux camps de voulant admettre la défaite. Les prédilections de Faelir s'étaient donc révélées exactes, les forces impériales étaient composées pour la plupart de vétérans habitués au combat. Même la terreur Druchii ne les avait pas fait frémir, Aegnor avait eu tord de les sous-estimer. Mais il était beaucoup plus perturber par autre chose. Son aimée était tombée dans les lignes impériales, atteinte par un tir venant de la tour. Il devait la retrouver, à tout prix. Sa froideur habituelle avait été remplacée par une rage et une haine farouche envers ses adversaires. Mais une nuée de corbeaux vint se poser devant lui.

"-Krazzael... Murmura Aegnor avec un rictus de colère."

Il leva les yeux vers le ciel, pour n'y voir que d'autres charognards, des centaines. Quoi que voulait dire ce message, Aegnor n'allait pas le suivre. Il courut à toute vitesse vers la position de Faelir, derrière de petits murets. Les affrontements avaient été si violent que la grande majorité des guerriers impériaux gisaient sur le sol. Les Druchiis restants s'enfuyaient en bon ordre, malgré le fait que leur commandant aller continuer la combat. Ils préféraient suivre les ordres de Krazzael... Une personne qui n'avait rejoint que dernièrement l'Ordre. Cela avait de quoi mettre Aegnor hors de lui. Il s'arrêta en voyant un groupe s'enfuir.

"-Retournez au combat lâches !
-Mais les ordres du général sont clairs. osa répondre en toute sereinité un soldat. Notre assaut a été repoussé, il nous faut repartir.
-Général ? Il ne l'a jamais était !"

Le guerrier regarda bizarrement son seigneur, avant de repartir en arrière avec le reste de son bataillon. Aegnor n'avait pas besoin de tels déchets. Il se dirigea de nouveau vers la tour, prenant soin de décapiter un impérial qui lui barrait le chemin. Krazzael... Son influence auprès des guerriers de l'Ordre était encore plus grande que ce que pensait Aegnor. Il sauta par dessus le muret, et put enfin voir Faelir. Son corps était inerte, et gisait dans la neige. Le chef de l'Ordre s'approcha rapidement d'elle, craignant le pire. Mais elle était vivante. Une vague de soulagement envahi le corps d'Aegnor. Son souffle était faible, il fallait l'emmener loin d'ici. Un tir de pistolet frôla la tête d'Aegnor. Un impérial dans la tour l'avait prit pour cible.

"-Descend donc de là humain si tu n'es pas un couard.
-Ne te moque pas de moi, Druchii. Dit en se retournant l'officier. Arquebusier ! En position !"

une vingtaine de fusiliers, des troupes fraîches qui venaient d'arriver, pointèrent les bouches de leurs canons vers Faelir et Aegnor. Le chef de l'Ordre prit le corps de son épouse et se replia aussitôt. Mais il ne serait jamais hors de portée à temps.

"Feu ! Cria le Capitaine"

Aegnor se jeta à terre, prenant soin de protéger Faelir, mais reçu un coup d'arquebuse dans la cuisse. Une blessure légère, bien qu'handicapante. Les tireurs étaient déjà en train de recharger leurs armes. C'est alors que des dizaines de corbeaux s'attaquèrent aux impériaux. Le capitaine n'en croyait pas ses yeux. Les charognards s'attaquaient aux visages des fusiliers, qui se défendaient tant bien que mal devant ce soudain adversaire. L'officier sauta de la tour, se réceptionnant sur les corps des mourants, et chargea Aegnor. Ce dernier para son violent coup, et sentit la douleur venir de sa jambe suite à l'impact.

"-Tu vas mourir, l'elfe !"

Un éclair frappa l'humain, le projetant en l'air. Aegnor se retourna vers son épouse. Elle avait usée de ses dernières forces et s'était de nouveau évanoui. Ne prenant pas le temps d'achever son ennemi, Le chef de l'Ordre reprit Faelir et s'en alla, sous les regards vigilants des corbins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warhammerelathis.forumactif.org
Prince Calirion
Intendant
Intendant
avatar

Messages : 948
Date d'inscription : 15/07/2014
Age : 28
Localisation : Saint Brice sous Forêt (95)

MessageSujet: Re: Rapport de bataille: Campagne en Norsca   Mer 16 Juil - 21:31

Partie finale Campagne Norsca


Scénario : Tempête de magie


Empire / Orcs vs Elfes Noirs / Ogres


Alors que les énergies magiques à l’œuvre semblent se dissiper et que le brouillard d’un nouveau jour se lève… les corps jonchent le sol glacé par milliers dans un spectacle d’une destruction aveugle. La terre elle-même est martyrisée et calcinée… Ceci constituera les derniers vestiges d’une guerre sans merci dans cette région impitoyable : La Norsca…

Empire :

Une sacrée partie qui aura été très plaisante à jouer !

Voici en résumé le déroulement de la bataille pour l’expédition de la Lumière Rédemptrice :

Le déploiement de mon artillerie est très mal pensé et empêche le canon feu d’enfer d’avoir des cibles de choix pendant toute la partie.
Les hallebardiers se placent devant le pilier de pouvoir contrôlé par le sorcier lumineux.

L’artillerie impériale prouve son efficacité au premier tour lorsque le grand canon réalise un tir qui met hors de combat le boute-fer Ogre.
Dans les tours suivants, les servants du canon feu d’enfer sont déchiquetés par un croc de sabre tandis que les archers parviennent à ralentir les furies et les buffles ogres.

Ce n’est qu’en fin de partie que l’essentiel des forces de l’empire se rue au combat : Les hallebardiers soutenus par la magie et le prisme catalyseur abattent les furies et poursuivent dans le régiment de buffles déjà engagé contre les guerriers orcs avec boucliers de mon allié.

La charge combinée des 2 unités met en déroute les ogres qui sont dispersés.

Le sorcier lumineux réalisera l’exploit de détruire le vampire présent sur le pilier de pouvoir du milieu de la table grâce à un regard embrasé en version améliorée.

Après ce combat décisif, le champs de bataille est contrôlé par l’alliance Orcs / Empire.

Je remercie chaleureusement mon allié et mes adversaires pour cette partie de clôture de la campagne de Norsca !




Épilogue de la Campagne Norsca 2013-2014


Où que son regard portait, le spectacle qui s’offrait à ses yeux n’étaient que sang, mort et destruction. Le sang maculait son uniforme ainsi que ceux de tous les valeureux soldats autour de lui, le sol lui-même en était imbibé et spongieux.

L’armée ennemie battait en retraite. Les Elfes Noirs et leurs alliés mercenaires n’auraient jamais accès à la Forteresse Noire mais l’inquiétude n’avait pas déserté son cœur pour autant : Ses yeux regardaient, sans cacher leur stupeur, le sorcier lumineux situé sur un promontoire balayé par de terribles vents de puissance.

Ses robes blanches gonflées par les bourrasques changeaient perpétuellement de couleurs alors que les teintes se mélangeaient et disparaissaient sans logique apparente. Pourtant, le sorcier ne semblait pas s’en rendre compte, un sourire carnassier sur le visage.

Même les non-initiés sentaient les terribles énergies corruptrices à l’œuvre alors que le ciel était noir comme la nuit, des nuages ténébreux se mouvant avec une vitesse qui n’avait rien de naturelle.
La capitaine Kal Schaffer ressentait au plus profond de lui le désastre imminent. Certains des hommes le regardaient avec inquiétude, eux aussi le sentaient. Hélas, la seule personne qui aurait pu peut être agir, l’archidiacre Thadus Ziegfried, avait été porté dans les lignes arrières, inanimé après un rude coup porté à la tête. L’homme pieux était sûrement mort à l’heure qui l’était.

Ne tenant plus, le capitaine se mit à gravir, la gorge serrée par l’appréhension, la pente qui menait au sorcier.
Chaque pas était difficile alors que les vents semblaient désirer lui interdire d’avancer. Finalement, après des efforts conséquents, il parcourut la dizaine de mètres qui le séparait du sorcier qui ne semblait pas s’être aperçu de son arrivée.

Il héla le sorcier :

« Sorcier Vlast Lishen ! »

Ce dernier se retourna enfin vers lui, le capitaine en eût le souffle coupé : De près, la lueur de folie qui emplissait le regard du magicien était réellement inquiétante.

« Ah… capitaine… vous tombez bien… pour assister à notre triomphe ! » répondit le sorcier d’une voix glaciale.

« Vous contrôlez des puissances qui vous dépassent ! L’ennemi a été vaincu ! Détruisons la forteresse ! Cessez cette folie ! Vous causerez notre perte à tous ! » hurla l’officier pour couvrir la tempête, espérant sans trop y croire, faire entendre raison au sorcier.

Le sourire du magicien s’élargit mais ne le rendit que plus sinistre encore.

« Bien sûr mon cher capitaine, nous mourrons tous ici…mais le chaos sera à jamais banni de la Norsca ! Cette région maudite sera purifiée à jamais ! En puisant dans la puissance magique de la forteresse, la colère divine libérée balayera tout sur son passage… » annonça avec emphase Vlast Lishen.

« C’est le monde entier que vous risquez de détruire… Et cela je ne vous le permettrai pas ! » répondit Kal Schaffer.
Le sourire disparut du visage du sorcier, remplacé par un rictus haineux non plus rassurant.

« Vraiment capitaine ? Dois-je vous rappeler qu’en l’absence de monseigneur Thadus Siegfried, le commandement de cette expédition me revient ? Faîtes votre devoir ! Voici mes ordres : Lancez l’assaut sur ces bêtes immondes qui ne nous sont plus d’aucune utilité et qui risque de perturber le rituel ! Oserez-vous désobéir et bafouer votre honneur ? » lança le magicien d’un ton incisif.

Obéir à cet ordre revenait à tous les condamner jusqu’au dernier, le capitaine en était conscient mais le magicien avait raison, il devait accomplir son devoir et ce quel qu’en soit le coût.
Il se tourna vers ses hommes qui le regardaient avec espoir. Leurs visages étaient émaciés, tous étaient éreintés et paralysés par le froid. Beaucoup étaient blessés comme en témoignaient les bandages ensanglantés réalisés dans l’urgence.

Le capitaine sortie son pistolet et son épée, se préparant à lancer l’offensive. A ce signal, la résignation s’inscrivit dans les yeux des soldats.

« Mon devoir… » murmura le capitaine, dévisagé par le sorcier qui souriait à nouveau.

« Oui je respecterai mon devoir… mon devoir envers mes hommes ! » déclara l’officier en se tournant vers le sorcier, son pistolet braqué.

La détonation qui s’ensuivit se répercuta sur tout le champ de bataille.
L’incrédulité se lisait encore sur le visage du sorcier alors qu’il s’effondrait sur le sol, une tâche de sang s’élargissant au niveau de sa poitrine.

Les soldats s’étaient rapprochés. Le capitaine Kal Schaffer se tourna vers eux le pistolet encore fumant. Il pouvait lire la gratitude dans leurs regards et annonça :

« Préparez-vous à vous retirer, une longue et pénible marche nous attend jusqu’aux navires… artilleurs ! Faîtes parler la poudre et réduisez moi en cendre cette maudite forteresse ! »

Puis il ajouta :

« Et si on vous demande… le hiérophante de la lumière Vlast Lishen est mort courageusement au combat »

Les guerriers acquiescèrent et alors que l’artillerie pilonnait la forteresse, couvrant la retraite par la même occasion. L’armée se mit en mouvement, bien décidée à laisser derrière elle la campagne punitive en Norsca.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rapport de bataille: Campagne en Norsca   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rapport de bataille: Campagne en Norsca
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rapport de Bataille (campagne)
» [Rapport de bataille] Nains vs Orques & Gobs, campagne d'été
» rapport de bataille nains & HE contre ES & CV
» Rapport de bataille
» rapport de Bataille skaven/demon ... le Carnage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elathis la Cité des Trêves :: Medieval Fantasy :: Rapports de bataille-
Sauter vers: